Afrique de l’Est

Les montagnes d’Afrique de l’Est font vivre des dizaines de millions de personnes appartenant à de nombreux groupes ethniques et linguistiques, en leur offrant des moyens d’existence, un habitat et de l’énergie. La population de la sous-région d’Afrique de l’Est est à prédominance rurale – dans certains pays, plus de 90 pour cent – et une grande partie vit sur les montagnes ou dans les plaines environnantes. Les habitants sont en majorité pauvres et dépendent des montagnes pour le pâturage et les terres agricoles, l’eau pour la boisson et l’irrigation, le bois de feu, et les revenus tirés des produits forestiers comme les plantes médicinales. On trouve plusieurs grandes villes dans les plaines.

Les montagnes sont vitales non seulement pour l’Afrique de l’Est, mais aussi pour un grand nombre de fleuves d’une importance capitale, comme le Congo, l’Ubangi et le Nil, qui alimentent en eau douce et en énergie hydroélectrique des millions de personnes. Les montagnes tirent également des recettes d’exportation des cultures de rente, en particulier du café et de l’extraction de diamants, d’or et d’autres minéraux. Le tourisme, en particulier l’alpinisme, a fourni des revenus aux communautés montagnardes de l’étranger.

Les membres de l’Initiative sur l’Afrique de l’Est se sont réunis pour la première fois durant la session spécialement consacrée à ce thème lors de la deuxième session mondiale du Partenariat de la montagne, ou ‘Conférence de Cuzco’ (Pérou, 28-29 octobre), afin d’examiner les secteurs prioritaires d’action et les connexions potentielles entre les membres. Étant donné que de nombreuses régions de montagne d’Afrique de l’Est ont un statut d’aire protégée, les membres ont identifié la nécessité de concentrer leurs efforts au départ sur la mise en valeur durable et la conservation de la biodiversité de manière équilibrée et compatible.