Arménie

Flag of ArmeniaLa République d’Arménie est un pays entièrement montagneux faisant partie de la chaîne du Caucase. Quelque 76,5% de son territoire se trouve à 1 000-2 500 m au-dessus du niveau de la mer, et les chaînes de montagne recouvrent environ 47% de la superficie émergée, dont un tiers de hautes terres. Ainsi, près de 40% des Arméniens vivent à une altitude de 1 500-2 000 m, et 14% encore plus haut (2 000-2 500 m).

Depuis l’effondrement de l’Union Soviétique, l’Arménie a dû faire face à des difficultés économiques et une grave crise énergétique qui l’ont portée à défricher considérablement les forêts de montagne. Dans les années 80, le pays a été victime d’un terrible séisme, et handicapé par de graves conflits ethniques avec l’Azerbaïdjan. En 2000, une sécheresse a frappé durement les secteurs agricole et forestier. Les zones de montagne du pays se heurtent à de nombreuses difficultés, y compris des problèmes d’isolement–, de chômage, de pauvreté et d’insécurité alimentaire, une production agricole non soutenable à terme, une utilisation peu rentable des ressources en terres, la disparition des zones boisées, un accès limité à l’eau et des dommages causés par les actions militaires et les catastrophes naturelles. Le pays manque également d’expertise technique pour affronter ces problèmes et de fonds pour lancer de nouvelles stratégies de relèvement.

En 1999, le Gouvernement arménien a adopté un décret sur la mise en valeur durable des zones de montagne qui mettait au premier plan les questions évoquées ci-dessus. Un programme national a été formulé la même année pour élaborer une approche d’ensemble de relèvement économique, social, environnemental et culturel et d’aménagement ultérieur des régions montagneuses.

Divers projets liés à la mise en valeur des montagnes sont planifiés ou déjà mis en oeuvre en Arménie, faisant intervenir des partenaires comme le PNUD, la Banque mondiale et la FAO.

Comité national pour l’Année internationale de la montagne

Le Comité national pour l’Année internationale de la montagne était composé de 6 membres:

Gouvernement:
G. Gharakeshishyan, Conseiller auprès du Ministre de l’agriculture, Coordonnateur désigné du Comité
Vjacheslav Ilaroutunyan, Chef du Service de gestion des urgences
Serguei Balasanyan, Directeur du Service national pour la prévention des séismes

Recherche et universités:
Grigor Avagyan, Professeur de sciences géographiques, Académie nationale des sciences
Rouben Margaryan, doctorant de Sciences géographiques
Volodya Manasaryan, doctorant de Sciences géographiques

Le Comité a identifié ces activités comme prioritaires dans les zones de montagne du pays:

  • Meilleure exploitation des ressources agricoles
  • Développement agricole et vente de produits de la terre
  • Répartition rationnelle de la population du pays
  • Création d’infrastructures productives et sociales
  • Développement économique.

Activités préparatoires pour l’Année internationale de la montagne

Dans le cadre de l’Année internationale de la montagne, le Gouvernement a constitué une Commission interministérielle pour étudier les questions de développement dans les zones montagneuses habitées du pays. Il a commencé à élaborer une stratégie nationale pour la mise en valeur durable des habitats de montagne, prévoyant des activités pour 2001-2002.

Activités et réalisations durant l’Année internationale de la montagne

Durant l’Année internationale de la montagne, la Commission interministérielle a soumis une formulation de projet à la FAO pour la mise en valeur durable des montagnes en Arménie. Le programme, présenté en juin 2002, mettait l’accent sur les thèmes suivants:

  • cadre juridique et réglementaire approprié
  • relèvement après conflit
  • développement économique et social
  • remise en état des infrastructures
  • protection de l’environnement
  • gestion des catastrophes et planification préalable
  • développement culturel
  • essor du tourisme

Publications:
Une brochure a été publiée:
Les forêts et leur importance pour l’Arménie montagneuse » et un prospectus intitulé: « De l’agriculture de montagne de la République d’Arménie » devrait être publié également.