Autriche

Flag of AustriaQuelque 67 pour cent du territoire autrichien est montagneux, et environ 1 200 communautés vivent dans ces zones. Le pays a une longue tradition en matière d’élaboration de politiques liées à la montagne et de recherche sur les questions de montagne: il considère les aspects écologiques, économiques et socio-culturels les problèmes les plus pressants dans l’aménagement de ses régions de montagne.

L’Autriche est également engagée dans des initiatives internationales portant sur les questions de montagne; par exemple, elle est signataire de la Convention alpine.

La coopération internationale de l’Autriche avec les pays en développement porte en particulier sur 19 pays, dont la plupart sont en grande partie montagneux (ex. la région de l’Himalaya).

Mécanisme du niveau national

Avant l’Année internationale de la montagne, plusieurs organismes et organisations s’occupaient de mise en valeur durable des montagnes en Autriche, dont quelque 20 institutions gouvernementales à différents niveaux, 30 ONG, 15 institutions de recherche et plusieurs sociétés du secteur privé.

L’Autriche n’a pas constitué de comité national pour l’AIM, mais a choisi d’exploiter les structures existantes pour une coordination souple des activités de l’Année.

Pour récapituler, l’Autriche a contribué à l’Année internationale de la montagne en:

  • Nommant M. Ingwald Gschwandtl, du Ministère fédéral de l’agriculture, des forêts et de l’aménagement des terres, coordonnateur officiel autrichien pour l’AIM.
  • Créant un site Web ( www.berge2002.at ) pour fournir des informations régulièrement mises à jour sur les événements, contacts et liens utiles.
  • Constituant un groupe de travail pour l’AIM, au sein du Conseil autrichien pour le développement durable, qui a aidé à renforcer la sensibilisation et l’échange d’informations entre les diverses institutions et groupes.

Activités préparatoires de l’AIM

Avant 2002, l’Autriche a organisé diverses réunions préparatoires et activités pour l’AIM, dont notamment:

  • Un atelier international « l’avenir durable des forêts de montagne en Europe » à Igls (mai 2000).
  • Un atelier de quatre jours sur « la maîtrise des avalanches sur la base de la cartographie des risques dans les zones d’avalanche », Innsbruck (18-21 juin 2001). L’atelier a été organisé par le groupe de recherche ‘Catastrophes naturelles », et les groupes de travail sur « la neige et les avalanches » et la ‘cartographie des risques ». Le Forum de la montagne s’est occupé de la promotion de ces événements à l’échelle mondiale.
  • La Conférence internationale sur « l’écotourisme dans les zones de montagne-un enjeu pour le développement durable », St. Johann im Pongau, 12-15 septembre 2001). Cette conférence pan-européenne visait à éclaircir le concept d’écotourisme dans les zones de montagne d’Europe, et d’élaborer un document stratégique à présenter à la Conférence mondiale sur l’écotourisme à Québec en 2002.

Activités et réalisations durant l’AIM

Le 8 janvier 2002, le Gouvernement autrichien s’est engagé formellement à promouvoir l’Année internationale de la montagne et l’Année internationale de l’écotourisme (également proclamée en 2002), et à créer des activités se rattachant aux deux manifestations.

Le coup d’envoi officiel des activités de l’AIM en Autriche a été donné par le Chancelier fédéral autrichien, M. Wolfgang Schuessel, le 21 mars.

Ci-après un résumé des activités et réalisations au niveau national, régional et international :

National:

  • « Le Festival de la montagne », une série de festivals dans une quarantaine de sites, a été organisé le 21 juin par l’Association Cable Car en collaboration avec les syndicats d’initiative locaux.
  • ‘Alpine glowing’, a constitué un événement clé visant à attirer l’attention des médias aux activités de l’AIM avec le slogan: « Les Alpes – l’énergie dans toute sa splendeur »: une chaîne de feux a embrasé la frontière orientale des Alpes jusqu’à la frontière suisse au solstice d’été.
  • Pour marquer l’AIM, l’Université des Sciences agronomiques de Vienne a lancé un mastère en foresterie de la montagne.

Interrégional:

  • Congrès des agriculteurs de montagne européens 2002 (St. Johann im Pongau, 2-5 juin).
  • Innsbruck a été choisie comme site permanent du secrétariat de la Convention alpine (novembre).

International:

  • Atelier international sur les solutions d’évacuation des eaux usées pour les zones reculées, organisé par le Département d’ingénierie de l’environnement de l’Université d’Innsbruck et tenu dans un gîte de montagne avec une petite station d’assainissement, près d’Innsbruck (15-16 mars). Le but de l’atelier était d’examiner la protection des environnements naturels en général, et les sources d’eau en particulier.
  • Colloque international sur les avantages écologiques et économiques des forêts de montagne », et excursion d’une journée (Innsbruck, 15-18 septembre). Le but du symposium était d’évaluer la dynamique biologique et géochimique des forêts de montagne et leurs atouts pour la société.
  • La Chambre de Commerce de Graz a parrainé la réalisation d’une vidéo sur le programme de la montagne pour l’AIM, qui sera diffusée sur le site web du Forum européen de la montagne.

Membre du Partenariat de la montagne

L’Autriche est membre du Partenariat international pour la mise en valeur durable des régions de montagne, ou « Partenariat de la montagne ».

Au-delà de l’AIM

L’Année internationale de la montagne a donné à l’Autriche l’élan pour planifier un processus à long terme vers une stratégie mondiale sur la mise en valeur des zones de montagne.