Japon

Japan flagLes montagnes et les forêts au Japon représentent 70 pour cent du territoire national. Le point culminant est le Mont Fuji, considéré comme une montagne sacrée, de même que les Monts Tateyama et Hakusan.

Le couvert forestier national a toujours été maintenu à 67 pour cent de la superficie totale, en dépit de la pression démographique et de l’industrialisation. La politique forestière joue un rôle important dans l’aménagement des montagnes, et le gouvernement prend constamment des mesures de gestion et de conservation des forêts tout en attachant l’attention nécessaire à l’utilisation durable des ressources et autres mesures liées aux forêts stipulées par la Loi forestière. Outre les forêts traditionnelles, des forêts de conifères ont été plantées dès les années cinquante.

En termes de mise en valeur durable des montagnes, les problèmes prioritaires que doit affronter le Japon sont: la conservation de la biodiversité, l’aménagement des bassins versants, la sensibilisation, la recherche, la formulation de nouvelles politiques et lois, et l’essor du tourisme. Les inondations et glissements de terrain peuvent constituer un problème dans certaines zones montagneuses où les sols sont dégradés.

Comité national pour l’Année internationale de la montagne

Le Président était Mme Junko Tabei du  » Himalayan Adventure Trust-Japan « . Le point focal était M. Kenichi Saito de la Division des économies en développement du Ministère des Affaires étrangères. Un site web a été créé à l’adresse suivante, et est régulièrement mis à jour: www.iym-Japon.org.

Composition

Gouvernement:
Ministère des Affaires étrangères

ONG:
Japan Ecotourism Society

Recherche et universités:
Musée National d’ethnologie
Université de Kyoto
Université de Tsukuba
Département de géographie, Tokyo Metropolitan University
Département de géographie, Tokyo Gakugei University
Université de Shinshu
Tokyo University of Agriculture
Graduate School of Environmental Earth Science, Université d’Hokkaido
Graduate School of Agricultural and Life Sciences, Université de Tokyo

Société civile:
Himalayan Adventure Trust-Japan
The Japanese Alpine Guide Association
Japan Worker’s Alpine Federation
Japan Mountaineering Association
The Himalayan Association of Japan

Principales activités et réalisations durant l’Année internationale de la montagne

International:

  • Le colloque international de l’Université des Nations Unies (UNU) sur la conservation des écosystèmes de montagne s’est tenu à l’UNU, Tokyo (1er février).
  • Le Festival de l’écotourisme de montagne a été organisé du 12 au 15 juillet.
  • Un Séminaire international sur les  » nouveaux rôles de la foresterie de plantation et opérations de récolte, programme de la foresterie pour le 21ème siècle « , a été organisé à Tokyo (29 septembre – 5 octobre) avec excursions sur le terrain.

National:

  • Un forum public sur ‘Montagnes: environnement et activités humaines’ s’est tenu à l’UNU (31 janvier).
  • Une exposition de photos sur les montagnes a été organisée dans la galerie des Nations Unies (janvier à mars).
  • Ecoforum du Mt Fuji destiné au public, en particulier aux jeunes: conférence sur le Mt Fuji (6 juillet) et Déclaration du Mt Fuji.
  • Une série de symposiums sur la montagne a été organisée à l’Association des géographes japonais à l’Université de Nihon et Kanazawa (14 avril et 26-28 septembre).

Société civile:
Diverses campagnes de nettoyage et initiatives de sensibilisation sur les questions de montagne ont été organisées dans des clubs d’alpinisme, notamment, de nombreuses randonnées, conférences dans la région de Mt Tateyama, Toyama.

Campagnes de sensibilisation:
L’UNU a publié le Calendrier de la montagne 2002 et plusieurs versions du Calendrier artistique de l’Année internationale de la montagne.

Publications:
Divers articles d’experts sur les questions de montagne ont été publiés durant l’année, en anglais et en japonais.

Au-delà de l’Année internationale de la montagne

Un Forum public (en anglais et en japonais) sur l’avenir des montagnes auquel a participé Sir Edmund Hillary a constitué la manifestation de clôture officielle de l’Année internationale de la montagne (8 avril 2003). Les activités du comité national japonais ont pris fin, mais une structure future est en train d’être négociée avec le gouvernement par les membres du comité. Il a été reconnu que l’Année s’est traduite par une collaboration interdisciplinaire unique et intense entre les universitaires et les gens de la montagne.