Kirghizistan

Flag of KyrgyzstanLa République kirghize est un petit pays montagneux avec une économie basée sur l’agriculture. Deux chaînes de montagnes, le Tian Shan au nord-est, et le Pamir-Alai au sud-ouest, dominent le territoire, à des altitudes maximum de 5 000-6 000 m. En raison du climat froid et sec, le pays a un couvert forestier très limité, qui ne représente que 5% de la superficie nationale. Il y a 60-70 ans, la République kirghize et ses voisins étaient recouverts de forêts, mais elles ont pratiquement disparu. Le pays a d’importantes ressources naturelles (eau, minéraux, etc.). Il y a six parcs nationaux, dont cinq sont gérés par le Département forestier, et six aires protégées qui relèvent du Ministère de l’écologie.

Depuis la déclaration d’indépendance de l’Union Soviétique en 1991, la République kirghize a connu des transformations colossales sur le plan politique, social et économique, et est actuellement en phase de transition vers une économie de marché. La conjoncture est difficile et les communautés de montagne ont été particulièrement touchées car le système agricole est également en transition et rares sont les alternatives à l’agriculture. Ces communautés souffrent d’une pauvreté extrême, qui les a forcées à migrer vers les plaines et les villes, et qui a exercé une forte pression sur les ressources naturelles dans les régions de montagne.

La coopération interrégionale est fondamentale dans les territoires montagneux des États d’Asie Centrale où des méthodes agricoles analogues ont eu le même impact négatif sur les ressources de la montagne. La gestion de l’eau est primordiale dans toutes les républiques d’Asie Centrale, et la République kirghize a lancé un projet de formation régional à l’aménagement des bassins versants avec l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan et la Turquie pour renforcer les capacités en la matière.

Plusieurs organismes compétents existent en République kirghize et dans les républiques d’Asie Centrale en général. Le Réseau d’information sur la montagne d’Asie Centrale (CAMIN) est implanté à Bichkek et a reçu une assistance technique de l’Agence suisse pour le développement et la coopération et d’ICIMOD. En 2001, dans le cadre d’un projet technique financé par la Banque asiatique de développement, un groupe d’experts a rédigé une Stratégie de mise en valeur durable des montagnes pour l’Asie Centrale. Le Programme de partenariat sur les montagnes d’Asie Centrale (CAMP) financé par l’Agence suisse pour le développement et la coopération et mis en œuvre par le Centre pour le développement et l’environnement de l’Université de Berne, conduit des projets de recherche et de formation sur des thèmes comme le tourisme, l’utilisation des terres, les risques naturels et la protection de l’eau et de la nature. Ce programme a lancé divers petits projets tels que celui sur les produits de la montagne, qui aide à promouvoir la transformation de viande de yak, la production de feutre et de fromage de montagne.

HELVETAS s’occupe au Kirghizstan de soutenir l’agriculture et le développement rural, et dernièrement, le tourisme de montagne. Un exemple particulièrement réussi de projet créant de nouvelles sources de revenus pour les habitants de la montagne est le programme de développement de l’élevage de yaks financé par CAMP. La population de yaks avait considérablement chuté mais les yaks sont désormais élevés à nouveau en grands nombres sur les alpages. Les produits du yak sont variés et relativement recherchés, et leur production est à la fois économique et écologique.

Le Centre national kirghize pour l’aménagement des zones de montagne a été créé en 1999 pour formuler une stratégie de mise en valeur durable. Il est composé de l’Université internationale du Kirghizstan, de l’Institut international de la montagne, de la Fondation nationale pour la mise en valeur des régions de montagne, du Réseau d’information sur les montagnes d’Asie Centrale et du projet de village de montagne ‘Gornaya Derevnya – Too Aiyly’.

Comité national pour l’Année internationale de la montagne

L’idée de suggérer les ‘montagnes’ comme thème d’une Année internationale a été lancée pour la première fois par le Président de la République kirghize lors d’une conférence internationale sur ‘la recherche en montagne: enjeux pour le 21ème siècle’ organisée à Bichkek en 1996. Le Programme national pour la préparation et l’organisation de l’Année en République kirghize a été adopté par un décret gouvernemental en janvier 2000. Ce programme définit la politique nationale kirghize pour la mise en valeur durable des montagnes pour les trois années suivantes et sert de base pour une stratégie nationale à long terme. Le programme a également encouragé la coordination de la recherche et des programmes universitaires sur les questions de montagne.

Le comité organisateur national pour l’Année internationale de la montagne et le Sommet mondial de la montagne de Bichkek étaient présidés par le Président Akaev. Un groupe de travail pour la préparation du Sommet a été également constitué.

Composition du comité national

Le comité était présidé par M. Akaev Askar, Président de la République kirghize. Le point focal était Dr. Ryspek Usubamatov de l’Université internationale du Kirghizstan.

Gouvernement:
Kasiev Naken, Secrétaire d’État de la République kirghize
Jamanbaev Marat, Chef du département de l’Administration présidentielle
Akmataliev Temirbek, Chef, Osh Oblast State Administration
Alykulov Tynybek, Ministre pour la protection de l’environnement
Bakiev Kurmanbek, Chef Chui Oblast State Administration
Eshmambetov Radbek, Chef, Bureau du Premier ministre
Jumaliev Kubanychbek, Chef Jalal-Abad Oblast State Administration
Imanaliev Muratbek, Ministre des affaires étrangères
Isaev Urkali, Chef du Comité d’état kirghize sur les investissements étrangers
Ismailiva Sagyn, Chef de l’Agence d’état kirghize sur les affaires féminines, de la famille et des jeunes
Kakeev Askar, Conseiller auprès du Président kirghize
Karypkulov Amanbek, Président de la TV et radio d’état kirghize Meimanaliev Tilekbek, Ministre de la santé
Kasymov Toichubek, Chef, Issyk-Kul Oblast State Administration
Kenenbaeva Kamila, Chef, Fonds d’état d’appui aux petites et moyennes entreprises
Mambetaliev Marat, Président de la société par actions ‘Kirghizetelecom’
Karachalov Kenesh, Chef, Talass Oblast State Administration
Mateev Ularbek, Chef, Agence d’état sur l’énergie
Tanaev Nikolai, Chef, Inspection d’état sur l’architecture et le bâtiment
Omuraliev Esengul, Vice Prime-Ministre, Ministère du commerce extérieur et de l’industrie
Musuraliev Turatbek, Chef, Agence d’état pour la foresterie
Rysaliev Imankadyr, Ministre du travail et du welfare
Ashyrkulov Misir, Chef, Administration présidentielle kirghize
Salymbelov Askar, Chef, Naryn Oblast State Administration
Mederov Sultan, Ministre des finances
Usekeev Asanbek, Chef, Agence d’état pour le tourisme et le sport
Bekbolotov Tursunbek, Ministre de l’éducation, des sciences et de la culture
Kostiuk Alexander, Ministre de l’agriculture et des ressources en eau
Urmanaev Sultan, Ministre des situations de crise et de la défense civile
Aibalaev Mamat, Chef, Batken Oblast State Administration
Asankanov Ablabek, Chef, Département des politiques sociales de l’Administration présidentielle

ONG:
The National Centre for the Development of Mountain Regions of the Kyrgyz Republic
BEOM

Recherche et universités:
Jeenbaev Janybek, Président de l’Académie nationale kirghize des sciences
Académie kirghize de l’agriculture

Société civile:
Mouvement écologiste ‘Aleine’

Un site web a été créé pour fournir des informations sur les activités en cours dans le domaine de la mise en valeur durable des montagnes: www.iim.iuk.kg.

Principales activités et réalisations durant l’Année internationale de la montagne

International:

  • Un colloque international sur ‘les conflits et la paix dans les régions montagneuses’ a été financé par GTZ et s’est tenu à Bichkek (octobre). Le but du symposium était d’analyser la nature et l’origine des conflits dans les zones de montagne.
  • Une Conférence internationale sur l’aménagement des bassins versants en Asie Centrale s’est tenue à Bichkek (octobre).
  • Le Sommet mondial de la montagne de Bichkek (28 octobre -1er novembre) a constitué la manifestation de clôture de l’Année internationale de la montagne. Le Sommet a été organisé par le Gouvernement de la République kirghize avec le concours du PNUE. C’est à ce Sommet, avec plus de 500 participants de plus de 60 pays, que le Partenariat international pour la mise en valeur durable des régions de montagne a été renforcé. Les participants ont émis une Déclaration, la Plateforme de la montagne de Bichkek, affirmant les principes, les recommandations et les engagements du Partenariat et s’inspirant des résultats des principales initiatives avant et durant l’Année. La Plateforme de la montagne de Bichkek formule des recommandations pour une action concrète d’aménagement durable des montagnes, offrant des conseils aux gouvernements, entre autres, sur comment améliorer les moyens d’existence des populations montagnardes, protéger les écosystèmes de montagne et utiliser les ressources de la montagne de façon plus rationnelle.

Interrégional:

  • Une réunion ouverte du Forum de la montagne, du « Asian Pacific Mountain Network » (APMN) et du Réseau d’information sur la montagne d’Asie Centrale (CAMIN) s’est tenue à Bichkek (octobre).

Éducation:

  • Un concours national de rédaction sur des thèmes liés à la montagne a été organisé pour les écoliers et les lycéens.

Campagnes de sensibilisation:

  • Plusieurs événements collatéraux, expositions et sessions de posters sur les thèmes de la montagne ont été organisés en complément du Sommet mondial de Bichkek. Un cd-rom sur la République kirghize a été distribué aux visiteurs.
  • Une série de timbres postaux a été émise sur le thème « utilisation des terres » pour marquer l’Année.
  • L’Année internationale de la montagne en République kirghize a reçu une ample couverture médiatique.

Publications:
Mountains of Kirghizstan (Kirghizstan 2001), version anglaise publiée en 2002
Who’s Who in Mountain Science in Central Asia? (Kirghizstan, 2000)
Mountains of Central Asia, vols. 1-3 (Kirghizstan 2002) en anglais et en russe.

Partenariat international pour la mise en valeur durable des régions de montagne

La République kirghize est membre du Partenariat de la montagne.

Au-delà de l’Année internationale de la montagne

Début 2003, un Centre international d’information-éducation des Etats montagneux a été créée à l’Université internationale du Kirghizstan, dans le but de promouvoir l’enseignement et la communication entre les populations de montagne et d’appliquer les nouvelles technologies pour la promotion de la mise en valeur durable des montagnes en Asie Centrale et en Asie du Sud.