Liban

Flag of LibanLes régions montagneuses du Liban ont été fortement négligées et la mauvaise gestion des ressources naturelles a porté à la dégradation des sols, à la désertification, voire à des fluctuations du climat. Parallèlement, la pauvreté a contraint des populations entières à migrer vers les zones de plaines.

Pour ces raisons, parmi les questions prioritaires de mise en valeur durable des montagnes du Liban, figurent: la conservation de la biodiversité, l’aménagement des bassins versants et la correction des effets de la dégradation des terres. Le pays est également conscient qu’il doit renforcer ses capacités, améliorer la sécurité alimentaire et élaborer une législation pour la protection de ses zones de montagne et de leurs communautés. Comité national pour l’Année internationale de la montagne

Le Liban a mis en place un comité national pour l’Année. Son point pocal était M. Ghattas, Directeur du développement rural et des ressources naturelles du Ministère de l’agriculture. Activités et réalisations durant l’Année internationale de la montagne

Niveau national:

  • Un atelier sur la mise en valeur durable des montagnes a été organisé, suivi d’une visite sur le terrain. L’atelier s’est penché sur des thèmes comme les pratiques agricoles et la mise en valeur des terres et des eaux, ainsi que les aspects socio-économiques et législatifs de l’aménagement des montagnes. Les conclusions et recommandations des participants à l’atelier ont contribué à la formulation d’une stratégie nationale de mise en valeur durable des montagnes.

Education:

  • Des conférences sur les questions de montagne ont été organisées dans les écoles et les universités, où des posters et des brochures ont également été distribués.

Campagnes de sensibilisation:

  • Cartes de voeux, calendriers et posters montrant les divers aspects des montagnes du Liban ont été distribués pour marquer l’Année.

Au-delà de l’Année internationale de la montagne

L’Année internationale de la montagne au Liban a remporté un vif succès. A la fin de l’année, le comité national était prêt à formuler une stratégie de mise en valeur durable des montagnes, tout en sachant que sa mise en œuvre exigerait une assistance financière et technique de la communauté internationale. Plusieurs petits projets sont en cours de formulation: un plan d’action national de lutte contre la désertification avec la possibilité d’intégrer les questions de montagne dans ce plan général. Les problèmes concernant les montagnes feront également l’objet d’un projet de développement pour les femmes rurales.