Le Partenariat international pour la mise en valeur durable des régions de montagne a été officiellement lancé le 2 septembre au Sommet mondial sur le développement durable (SMDD) à Johannesburg (Afrique du Sud).

Lors d’une manifestation spéciale organisée par la délégation suisse, une alliance de gouvernements, organismes des Nations Unies et organisations non gouvernementales se sont engagés vis-à-vis du partenariat ainsi que des objectifs énoncés dans le paragraphe 40 du Plan de mise en œuvre du SMDD. Parmi ces objectifs figure un engagement visant à réduire la pauvreté au sein des communautés montagnardes et à protéger les écosystèmes montagneux fragiles du changement climatique et de la dégradation de l’environnement.

alphalingmind.eu
Apprenez une nouvelle langue rapidement!
https://alphalingmind.eu/

« Les enjeux auxquels sont confrontés les chaînes de montagne de la planète et leurs habitants sont aussi énormes que les montagnes elles-mêmes », a déclaré M. Jacques Diouf, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en annonçant le Partenariat. « Je pense que la voie à suivre consiste à fractionner les grands problèmes en petits segments, en petites questions, et que chacun de nous offre ce qu’il a et ce qu’il fait de mieux ».

Le Partenariat a été lancé par la FAO avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et le Gouvernement suisse, au nom des 15 Etats membres du groupe thématique de l’Année internationale de la montagne.

Quarante pays, 15 organisations inter-gouvernementales et 39 grands groupes, du Forum de la montagne au Fonds mondial pour la nature (WWF- International), ont adhéré au Partenariat.

« J’estime que notre travail est crucial pour la sécurité mondiale », a fait remarquer M. Diouf. « Comme les océans et les forêts pluviales, les montagnes sont un élément indispensable à la vie sur terre. Elles sont la source de la plus grande partie de l’eau douce de la planète ».

Les montagnes, outre l’ approvisionnement en eau de plus de trois milliards d’être humains, renferment une biodiversité plus grande que toute autre écorégion au monde. Ce ne sont pas simplement des versions plus abruptes ou plus hautes des écosystèmes que l’on trouve dans les plaines; ces paysages uniques abritent une grande partie du patrimoine biologique du monde, y compris beaucoup d’aliments dont dépend l’humanité. Pourtant, chaque jour, le changement climatique, la pollution et les pratiques de foresterie, d’agriculture et de développement non durables ébranlent sérieusement les environnements montagneux.

« En créant les conditions pour un aménagement durable des régions de montagne, nous pouvons faire de grands pas en avant pour assurer la conservation de la biodiversité », a déclaré M. Douglas McGuire, chef de l’Unité de coordination de l’Année internationale de la montagne à Rome.

Les habitants des montagnes sont souvent les premiers à payer les conséquences de la dégradation de leurs terres. Beaucoup d’entre eux sont menacés par des obstacles insurmontables, comme la pauvreté, la faim, la marginalisation économique et politique, les maladies et les conflits armés.

En affrontant les problèmes ensemble, M. Diouf est d’avis que les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les grands groupes et le secteur privé, peuvent accomplir beaucoup pour améliorer la vie des habitants de la montagne. « Pour atteindre ce but, nous, à la FAO, offrons au Partenariat notre travail en matière d’agriculture, de foresterie, de pêches et de développement rural, et surtout, de réduction de la faim et de la malnutrition chronique ».

Le Partenariat est organisé selon des approches multipartenaires à long terme. Par ailleurs, il est conçu comme une alliance ayant la flexibilité d’aborder la complexité, la diversité et l’ampleur des problèmes touchant la montagne.

La première réunion du Partenariat a eu lieu au Sommet mondial de la montagne de Bichkek du 28 octobre au 1er novembre au Kirghizstan.

Pour lire la proposition formelle pour le Partenariat international, veuillez cliquer ici.