République démocratique populaire lao

Flag of Laos79 pour cent du territoire de la République démocratique populaire du Laos est constitué de montagnes ou de collines. Le plus haut sommet est le Phou Bai (2 820 m) dans la province de Xieng Khuang. Le climat est tropical dans les plaines et subtropical dans les hauts plateaux et les montagnes du nord du pays.

Les forêts sont une des principales ressources naturelles du pays et jouent un rôle fondamental dans son développement socio-économique. 70 pour cent du territoire national était autrefois constitué de forêts, mais le couvert forestier a subi une forte réduction à cause de la pression démographique, des cultures itinérantes, de l’expansion agricole, des feux de brousse et de la coupe commerciale.

Les communautés montagnardes du Laos sont généralement très pauvres, et vivent de l’agriculture de subsistance, de la chasse, de la pêche et de la cueillette des produits forestiers. Les conditions de vie de ces populations s’aggravent à cause de la croissance démographique, des politiques gouvernementales et des étrangers qui empiètent sur la forêt. La surexploitation a également épuisé de nombreux produits forestiers. Il y a un besoin urgent de politiques de protection de la terre et de ses ressources naturelles, et de pratiques agricoles traditionnelles. L’aménagement et la protection des bassins versants sont cruciaux au Laos, mais il faut tenir compte du système d’agriculture itinérante pratiqué dans le pays. En raison de la superficie limitée de terres disponibles, et afin de permettre la production de riz, de maïs et de manioc, la plupart des agriculteurs doivent défricher de nouvelles terres chaque année avec la technique de l’écobuage. Le Gouvernement du Laos accorde désormais la priorité à la réduction et à la stabilisation de la culture itinérante dans le pays afin de protéger ses ressources naturelles et l’environnement. D’autres problèmes de taille sont la prévention et la lutte contre les feux de forêt (qui ont dévasté plusieurs milliers d’hectares de terres boisées), en investissant davantage de fonds dans l’aménagement des écosystèmes de montagne et de forêt, et en améliorant l’enseignement dans les zones reculées.

Depuis 1996, des zones de conservation de la biodiversité nationale ont été créées sur une superficie totale de 12,5 pour cent du territoire. Divers projets de mise en valeur durable des montagnes en cours sont axés sur: l’aménagement des bassins versants, la gestion des terrains en pente pour l’agriculture durable, la mise en valeur durable des systèmes agricoles pour les agriculteurs de montagne, et un projet de recherche sur l’évolution des effets de la culture itinérante et de l’utilisation des terres. Un projet transfrontalier d’aménagement intégré des bassins versants entre deux provinces au Laos et deux provinces au Vietnam est en train d’être mis en œuvre.

Comité national pour l’Année internationale de la montagne

Le Laos a mis en place le Comité national de développement rural, qui avait pour mandat la réduction de la pauvreté, la stabilisation de la culture itinérante et la conservation intégrée des zones de montagne.

Activités durant l’Année internationale de la montagne

Campagnes de sensibilisation:

  • Des posters sur la conservation de la faune et de la flore sauvages, les zones protégées et des approches alternatives à l’aménagement des sols en pente pour l’agriculture durable, ainsi que des calendriers et dépliants ont été distribués dans tout le pays.

Publications
La RDP du Laos a publié un document pour l’Année internationale de la montagne intitulé « Montagnes, source d’eau douce », qui évalue l’état des zones de montagne du pays et fait le point des enjeux et priorités pour leur mise en valeur future.