Yémen

Flag of YemenAu cours des dix dernières années et en particulier depuis l’unification du pays en 1990, le Yémen a pris de plus en plus conscience des enjeux de développement durable qu’il doit relever. Plusieurs institutions gouvernementales et ONG ont été formées pour promouvoir les politiques de développement durable, et le Gouvernement a récemment fait du lien entre croissance socio-économique et gestion rationnelle de l’environnement une de ses priorités de développement.

On dispose, cependant, de bien peu d’informations sur l’état des ressources en terres et des écosystèmes du pays. De ce fait, la sensibilisation du public à la dégradation de l’environnement et à ses répercussions est très limitée.

Dans les zones de montagne de tout le pays, la terre et les bassins versants ont été victimes d’une grave dégradation qui les a rendus en grande partie improductifs. Les pluies brèves et intenses ont porté l’érosion à un niveau élevé, et les crues subites ainsi que l’élargissement des wadi dans les zones en aval ont provoqué la détérioration et la destruction des rives des wadi. Le pays est également confronté à des problèmes de déforestation et à la perte de ressources fourragères dus à l’exploitation intensive des ressources existantes. Il existe un manque de connaissance généralisé sur la gestion forestière et sur l’aménagement des bassins versants et des parcours. Les conditions de vie des communautés de ontagne sont très pauvres et la productivité agricole est faible, à cause de l’abandon des cultures en terrasses dans les hautes terres.

Parmi les thèmes prioritaires du programme sur les zones montagneuses du pays figurent: l’élaboration de politiques générales sur la mise en valeur durable des montagnes dans le but d’améliorer la production agricole; l’essor de l’agriculture pluviale et l’élevage durables; l’aménagement des bassins versants, l’efficacité de l’irrigation et la conservation de l’eau; la lutte contre la désertification et le développement de la commercialisation rurale, ainsi que la mise au point de politiques tenant compte des spécificités de chaque sexe dans les questions d’agriculture et de sécurité alimentaire.

Les récentes politiques ont abordé certains des problèmes les plus pressants, notamment un Plan national d’action pour la lutte contre la désertification, et l’élaboration d’une stratégie pour la conservation de la biodiversité. Un projet national sur l’aménagement des bassins versants et la foresterie devrait aider à appuyer et à renforcer les initiatives du pays en faveur de la mise en oeuvre du Chapitre 13 d’Action 21.

Un projet financé par les Pays-Bas pour formuler un Programme national pour l’aménagement des bassins versants et la mise en valeur durable des montagnes est actuellement en cours au Yémen. La formulation de ce projet a été considérée comme une importante contribution à la promotion de l’Année internationale de la montagne et aux activités connexes au-delà de 2002.

Comité national /mécanisme national pour l’Année internationale de la montagne

Le Comité national pour la mise en valeur durable des régions de montagne a été créé pour coordonner les manifestations de l’Année internationale de la montagne. Le coordonnateur était M. Khaled Abdo Al-Majeed de la Direction générale de la foresterie et de la lutte contre la désertification (GDFDC).

Activités et réalisations durant l’Année internationale de la montagne

Campagnes de sensibilisation:

  • Le comité national a été particulièrement actif dans l’organisation d’une campagne promotionnelle pour l’AIM et la sensibilisation sur les questions de montagne. Des brochures ont été distribuées; des films vidéo et une série de documentaires ont été réalisés. Les problèmes de la montagne ont bénéficié d’une vaste couverture médiatique (radio-TV-journaux).

  • Des conférences ont été données dans plusieurs villes sur l’état actuel des montagnes au Yémen et sur la préparation d’un programme national d’aménagement des bassins versants et d’un programme de mise en valeur durable des montagnes.